Rechercher

Réaliser des cultures sur buttes

Mis à jour : 27 avr. 2020


Culture phare de la permaculture, popularisée en France dans les années 80 par Emilia Hazelip, on la pratiquait en Amérique latine avant la colonisation espagnole : les chinampas au Mexique ou camellones en Bolivie, Colombie, Équateur.


Reconstitution des chinampas aztèques. © Museum of New Zealand


Avant de déployer les ressources nécessaires à sa construction, il faut s’assurer qu’elle est adaptée au contexte et aux besoins. Étant davantage exposée au vent à cause de son relief, la terre pouvant être plus drainante, les buttes ont tendances à s’assécher plus vite en été. De plus, la butte à tendance à s’affaisser avec le temps. Sa création est donc le fruit d’une réflexion bien mûrie et le non le préalable d’une démarche permaculturelle. Quand elle utilisée à bon escient, la culture sur buttes présente de nombreux avantages.Elles nécessitent certes une charge de travail importante pour leur mise en place mais n’exigera qu’entretien minime une fois réalisée.

Les avantages d’une butte bien conçue :

- Augmente la surface cultivée : on peut planter si bien sur le sommet de la butte que sur les versants

- Accélère le réchauffement du sol : 2 à 4 °C au printemps

- Permet l'apport de matière organique qui permettra la fertilisation des sols une fois transformée en humus.

- Délimite précisément des chemins et zones de cultures. Cela évite de marcher sur les zones de culture par inadvertance

- Favorise le drainage de l’eau

- Repose le dos et les genoux des agriculteurs


La création de buttes. Idéalement, il faut les réaliser au printemps, c’est le moment où la terre est plus meuble. Une fois ameublie, il faut un important apport de terre. La taille des monticules dépend de l’ergonomie souhaitée ainsi que des ressources disponibles (capacité de bêchage, quantité de compost, etc.).

©Pinterest

On distingue aujourd’hui une infinité de types de buttes (planches, hugelkultur, chiendents, etc.). Toutes ont en commun dans leur composition, l’apport d’éléments qui à leur décomposition, favoriseront la création d’humus. Par exemple, l’ajout de rondins de bois dans la technique « hugelkutur » permet la décomposition lente favorisant ainsi la création d’un humus plus durable.

Une fois réalisées, les buttes doivent être entretenues régulièrement à l’automne : façonnage, paillage (cf. Connaître et enrichir son sol), ajout de matières organiques.

Sources : permaculturedesign.fr; fermesdavenir.org; terrevivante.org; fermedesaintmarthe.com

10 vues

Posts récents

Voir tout

Site et graphismes réalisés avec leamenvielle.com / Tous droits réservés "blabla&brouette" 2020

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle

On vous livre nos bons plants !

Chaque mois, Blabla&brouette vous invite à découvrir de nouveaux articles dédiés à la permaculture, une nouvelle illustration ainsi que des constructions astucieuses.