Rechercher

Arroser son potager

Mis à jour : 27 avr. 2020

L’importance de l’arrosage. Pour pousser, une plante a besoin de nutriments, de soleil et d’eau. L’eau drainée par la terre est « bue » par les racines puis redistribuée dans la plante grâce à la tige. Lorsque la terre n’a plus assez de réserves, la plante manque d’eau et la photosynthèse est alors ralentit (cf. Gazette/Odyssée des plantes). Ce manque est souvent à l’origine d’une baisse de croissance de la plante et parfois même d’une dégradation des légumes arrivants.

Les légumes qui ont soif. Dépendamment du stade de croissance et des familles de légumes (cf. la rotation des cultures), toutes les cultures n’ont pas besoin du même apport d’eau. Pour les semis et les plants récemment mis en terre, le sol doit toujours être humide. Cela permet la montée en graine des semis et d’éviter l’assèchement des racines des jeunes plants qui sont encore peu profondes sous la terre et donc plus exposées au soleil. Il convient donc d’arroser régulièrement mais peu.


Les légumes racines quant à eux peuvent, grâce à la longueur de celles-ci, puiser plus en profondeur dans le sol. Afin de remplir les réserves de la terre, ils ont besoin de beaucoup d'eau mais à intervalles espacés.

Les légumes feuilles sont eux aussi gourmands d’eau, ils en perdent beaucoup par évapotranspiration. C’est le cas pour de nombreux légumes aux grandes feuilles : céleris, salades, choux, etc. mais aussi de certains légumes fruits : courgettes, tomates, aubergines, etc. Il faut donc les abreuver régulièrement. D’autres légumes feuilles ont également besoin de beaucoup d’eau, mais étant cultivés en saison fraiche, les simples précipitations permettront leur croissance. C’est le cas des pois, des épinards, des haricot, de la mâche.


Les légumes fruits ont également besoin de beaucoup d’eau. Il convient de les arroser régulièrement.


En conclusion, les légumes aux racines profondes ont besoin d'un apport en eau abondant à intervalles espacés et les légumes à racines superficielles, à intervalles rapprochés en quantité moindre.


Arroser correctement.

- Doser et diriger l’eau distribuée aux plantes permet de ne pas favoriser le développement de maladies.

- Arroser avec de l’eau tempérée.

- Arroser les plantes à leurs pieds et non sur les feuilles. C'est particulièrement vrai pour les tomates, les poivrons et les concombres, qui, le cas contraire, seront la cible d'un champignon qui fait pourrir plantes et fruits.

- Privilégier un arrosage en « cloche » plutôt que directement orienté vers la terre. L’eau a ainsi le temps de s’oxygéner et de retomber sur le sol en captant les éléments contenus dans l’air (azote).

- Arroser plus abondamment les bords des planches de culture. Étant plus exposés au vent et au soleil, l’évaporation est favorisée.

- Arroser tôt le matin ou le soir afin de limiter l’évaporation et les brûlures des plantes.

- Utiliser du lombrithé pour apporter des nutriments (cf. Construire un lombricomposteur).

NB : si les feuilles commencent à faner, c’est qu’elles limitent l’évapotranspiration pour combler le manquer d’eau. Il faut donc penser à les arroser sans les noyer.

Afin de limiter l’arrosage, on peut limiter l’évaporation. Plusieurs astuces sont efficaces : planter une haie brise-vent, biner pour aérer le sol et faciliter l’absorption de l’eau, ajouter de la matière organique pour drainer et préserver les stocks, pailler (cf . Connaître et enrichir son sol).


Toutefois, de nombreux adeptes de la permaculture n’arrosent pas leurs plantations afin de minimiser les efforts, de renforcer leurs plantes, d’économiser de l’eau, … C’est le cas de Pascal Poot, connu pour ses semences antiques aux résistances inégalées : « Je fais en sorte que les plantes apprennent des choses au cours de leur vie et les transmettent à leurs descendantes. Par exemple, j’ai décidé de ne plus les soigner pour qu’elles soient résistantes aux maladies. […] Il y a eu un peu des pertes, mais les plantes ont très vite appris à résister. En développant leur système immunitaire, on multiplie la quantité d’antioxydants et de vitamines ».



Sources : Sikana, Gerbeaud, Perpetuelle,

67 vues

Posts récents

Voir tout

Site et graphismes réalisés avec leamenvielle.com / Tous droits réservés "blabla&brouette" 2020

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle

On vous livre nos bons plants !

Chaque mois, Blabla&brouette vous invite à découvrir de nouveaux articles dédiés à la permaculture, une nouvelle illustration ainsi que des constructions astucieuses.